Les Chroniques de VJC

Commémoration du 8 mai 1945 !

La France commémore la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent. Après la fin de la guerre en Europe, la France commémore ce 8 mai la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie face aux armées alliées. L’acte de capitulation du Troisième Reich se déroule en deux étapes.

Le 7 mai 1945, à 2h41, le maréchal allemand Alfred Jodl signe à Reims la reddition sans condition de l’armée allemande. Staline exigeant que la capitulation allemande se fasse à Berlin, au cœur du Troisième Reich, une nouvelle signature a lieu le 8 mai dans la ville occupée par les Soviétiques en présence de représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des Etats-Unis. Les représentants du haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, signent le document qui entre en vigueur à 23h01, heure locale, soit le 9 mai à 1h01, heure de Moscou. La reddition a donc lieu le 9 mai pour les Russes qui la commémore à cette date, au contraire des pays occidentaux.

Le 8 mai, à 15 h 00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la guerre tandis que le général de Gaulle en fait l'annonce radiophonique. La population laisse éclater sa joie. Le 8 mai après-midi et le 9 mai sont déclarés exceptionnellement fériés. La foule envahit les rues, entonnant la "Marseillaise" et des chants patriotiques.Toutefois, la date du 8 mai ne marque pas la fin de la présence militaire allemande sur l'ensemble du territoire, les dernières poches de résistance, Dunkerque, Lorient, Saint-Nazaire - ne tombant que les jours suivant la capitulation du Reich.Surtout, la victoire ne peut effacer ni les atrocités commises par l'Allemagne nazie, ni ces années durant lesquelles la population s'est trouvée confrontée à des choix qui l'ont divisée.

A partir de 1981 : le 8 mai est déclaré jour férié, puis jour de fête nationale. Par modification du Code du travail, la loi n° 81-893 du 2 octobre 1981 ajoute le 8 mai à la liste des jours fériés. En 1982, après de nombreux débats, la commémoration est reconnue comme une fête nationale. Cette "journée de la liberté", fériée et chômée, doit être abondamment présentée dans les écoles et les universités et les commémorations qui la ponctuent faire l'objet d'une large couverture médiatique. Le 8 mai reste ainsi une date symbolique, célébrée par presque toutes les communes. Commémoration nationale, il s'est progressivement imposé comme un second 11 novembre, auquel il emprunte une grande part de son rituel.

Lors de cette journée, l'ensemble des événements de la Seconde Guerre mondiale est commémoré, aussi bien la victoire des Alliés que la fin de l'oppression nazie sur l'Europe...Aujourd'hui, l'unité semble se faire autour du message à transmettre, la lutte pour la liberté et la démocratie...Même si l'ennemi à changé de visage, son but est identique avec des idées similaires...Qui habet aures audiendi, audiat !

Publié le 08/05/2017

© 2010 - 2017 Veterans Jobs Center - SARL GABIRO - Tous droits réservés - Réalisation GFX Studios